T h é r a p i e s

T h é r a p i e s

Toutes les thérapies ne se valent pas


Clichés  


Les thérapies sont efficaces sur le TDAH chez l'adulte, c'est la première intention chez l'enfant, ce doit être pareil chez l'adulte.


Si on associe la médication avec la thérapie, on aura plus de résultat sur les symptômes de l'inattention, l'hyperactivité et l'impulsivité.


Les thérapies n'ont aucune efficacité démontrée sur les symptômes TDAH, donc elles ne servent à rien pour aller mieux.

versus


  Réalité


Chez l'adulte c'est la médication qui est la 1ère indication, les thérapies sont toutefois utiles pour accompagner les troubles associés au TDAH.


Cette combinaison n’a pas montré un bénéfice supplémentaire sur les symptômes TDAH, excepté sur la régulation des émotions.


La pluralité des prises en charge potentialise l'effet thérapeuthique en ciblant différentes problématiques liées aux troubles associés.


Les thérapies prouvées scientifiquement


Effet léger à modéré sur les symptômes TDAH.


TCC

Effet : léger à modéré
Les thérapies comportementales et cognitives chez les adultes TDAH ont montré des améliorations légères à modérées pour les symptômes auto-évalués. L'efficacité des TCC sur le long terme est renforcée si la médication est prise parallèlement.

Remédiation cognitive

Effet : inconnu pour les adultes
L'entraînement cognitif améliore modérément la mémoire de travail et faiblement à modérément le contrôle inhibiteur pour les enfants d'âge pré-scolaire.


Pas d'effet direct sur le TDAH, mais sur les troubles associés.


Psychoéducation

La formation du patient et de son entourage sur le TDAH et ses répercussions a montré une réduction des problèmes de communication au sein des familles.

Psychodynamique

Les psychothérapies individuelles ou les groupes thérapeutiques peuvent favoriser une baisse de l'anxiété et de la dépression.

Aménagements environnementaux

Être accompagné pour mettre en place des stratégies de compensation, comme par exemple l'optimisation de l'agencement de son appartement, peut réduire la dispersion et l'anxiété.

Formation aux habiletés sociales

Se familiariser avec les codes sociaux permet de réduire les risques de friction et d'atténuer la phobie sociale.

Pratique sportive

Le sport a une efficacité sur les symptômes TDAH uniquement post-entraînement, mais pas sur le long terme. La pratique régulière montre des réductions significatives de l’anxiété et de la dépression.

Méditation & relaxation

Montre des réductions significatives de l’anxiété et de la dépression. Attention : contre-indiqué avec certains troubles anxieux.



Les thérapies qui n'ont pas prouvé leur efficacité


Neurofeedback

Les études en aveugle sur le neurofeedback n’ont trouvé aucune réduction significative des symptômes TDAH.

Acupuncture

Les études en aveugle avec placebo et groupe contrôle n’ont trouvé aucune réduction des symptômes TDAH.

Homéopathie

Les études en aveugle avec placebo et groupe contrôle n’ont trouvé aucune réduction des symptômes TDAH.